Georges LAPIERRRE: Presentation du livre Etre ouragans. Ecrits de la dissidence.

https://antiopees.noblogs.org/post/2015/08/19/georges-lapierre-etre-ouragans-ecrits-de-la-dissidence/

Georges Lapierre, Être ouragans. Écrits de la dissidence.
by franz himmelbauer

Drôle de titre. Deux déclarations semblent l’avoir inspiré. D’abord
celle-ci, rapportée dans la préface : « Soyons un tourbillon de vents
dans le monde pour qu’ils nous rendent en vie nos disparus. Soyons une
vague et emportons ces monstres, noyons-les, ces scélérats qui nous ont
fait tant de mal. » (p. 15) Ces mots sont ceux d’un parent de disparu
d’Ayotzinapa (massacre des étudiants d’une école normale rurale perpétré
par les « forces de l’ordre » dans l’État du Guerrero, au Mexique, fin
septembre 2014). Puis celle-là, qui provient d’une intervention de Kiko,
délégué du peuple taïno, de l’île de Borikén, ancien nom de Porto-Rico,
lors de la rencontre des peuples du continent dit américain initiée par
les zapatistes, à Vicam (État de Sonora, Mexique) en 2007 : « L’homme
blanc ne s’est jamais confronté à toutes les nations indiennes unies.
Durant des années, chaque peuple s’est affronté à lui séparément et,
même ainsi, nous lui avons fait subir des dommages considérables. Ce
furent des batailles individuelles, mais la guerre à venir est celle où
tous nos guerriers seront unis du nord au sud, d’est en ouest… Nous
croyons que nous devons nous aligner sur les ouragans, les inondations,
les blizzards, tornades et tsunamis. » (p.529)

Continuer la lecture de Georges LAPIERRRE: Presentation du livre Etre ouragans. Ecrits de la dissidence.

Publicités

Geporges LAPIERRE et la communalité

http://www.forumcivique.org/fr/articles/mexique-la-communalit%C3%A9-comme-th%C3%A9orie-et-comme-pratique-1%C3%A8re-partie

Cet été nous avons profité des «migrations saisonnières» pour organiser
une petite rencontre studieuse sur des thèmes historiques et/ou
théoriques. Deux des intervenants venaient du Mexique et ont évoqué pour
nous cette réalité très particulière qu’est la communalité. Georges
Lapierre, qui vit au Mexique depuis de nombreuses années, nous a fait
parvenir le texte de son intervention.

Continuer la lecture de Geporges LAPIERRE et la communalité