Der Islam kannte keine Reformation und keine Aufklärung, so lautet ein gängiger Vorwurf. Dabei hatte der Islam beides gar nicht nötig. Sein Unglück war der Westen. Von Frank Griffel

Wenn im kommenden Jahr Luthers Reformation gefeiert wird, denken viele auch an
den Islam. Die Probleme moderner islamischer Gesellschaften werden häufig damit
erklärt, dass es im Islam keine Reformation und keine Aufklärung gab. Die
Aufklärung gilt dabei als Zurückdrängung der Religion und Stärkung einer davon
unabhängigen philosophischen Tradition. Nach dem Untergang der arabischen
Philosophie im Mittelalter fehle dem Islam ein Gegenpol zur Macht des Religiösen,
wird oft beklagt. Neue Ansätze in der Islamwissenschaft aber versuchen zu zeigen,
dass dem nicht so war, ja, dass es im Islam vor der Konfrontation mit dem
Kolonialismus nie eine Situation gab, in der – wie in Europa – Reformation und
Aufklärung nötig waren.

L’après-capitalisme, une discussion nécessaire

Pourquoi penser à des projets post-capitalistes ?

Peu de débats ont lieu aujourd’hui sur l’après-capitalisme dans les milieux persuadés de la nécessité de son dépassement. Est-ce vraiment parce qu’il n’y a pas d’alternatives, comme le prétendent généralement les défenseurs du capitalisme ? Les textes présentés ici démontrent le contraire en dévoilant une partie de la très riche réflexion actuelle sur les alternatives au capitalisme. L’idée n’est pas de proposer une nouvelle Utopie, au sens de modèles parfaits auxquels il conviendrait de faire correspondre la réalité, mais de débattre sur les contours de possibles structures économiques et sociales à même remplacer le capitalisme. Des structures qui soient à même de promouvoir les valeurs dont lesquelles la grande majorité des anti-capitalistes se réclament aujourd’hui: liberté, égalité, solidarité, participation, auto-réalisation, créativité, émancipation, démocratie économique et politique, etc. Nous entendons déjà les cris d’orfraie que suscitent ces affirmations.

Continuer la lecture de L’après-capitalisme, une discussion nécessaire

Olivier Roy: Le djihadisme est une révolte nihiliste

L’écrasement de l’Etat islamique en Syrie et en Irak ne changera rien à la
radicalisation ininterrompue depuis les années 1990 de jeunes Français,
musulmans ou convertis, qui font exploser leur sphère familiale. Loin de
l’explication culturaliste ou tiers-mondiste, il est temps que la société
française en prenne toute la mesure.

Article complet: Olivier Roy